Depuis de long mois, les équipes de développement Windows ont commencés à travailler sur la prochaine version majeure du système. Aujourd'hui, nous n'avons jamais été aussi près des premières informations officielles sur Windows 8. Revenons ensemble sur les dernières rumeurs.

windows-8

Un développement organisé en « branches"

Depuis quelques jours, le site russe winreview.ru diffuse différentes informations sur l'avancement des travaux sur Windows 8. Ainsi, nous pouvons dégager trois branches de développement :
  • Windows 7 Post-RTM : 6.1.77xx.0.winmain.xxxxxx-xxxx
  • Windows 8 Milestone 1 : 6.2.78xx.0.winmain_win8m1.xxxxxx-xxxx
  • Windows 8 Milestone 2 : 6.2.79xx.0.winmain_win8m2.xxxxxx-xxxx
De même, voici les dernières compilations connues de Windows 8 :
  • 6.2.7901.0.101210-1755
  • 6.2.7902.0.101213-1745
  • 6.2.7903.0.101215-2325
  • 6.2.7904.0.101216-1845
Le développement se porterait actuellement sur le Milestone 3 qui devrait être finalisé à la fin février. Un Milestone correspond à une version alpha de Windows. Durant un Milestone, un certain nombre d'objectifs sont donnés aux équipes de développement. Une fois les objectifs atteints, on obtient une version qui montre l'avancement des travaux sur le système. Toutefois, aucune phase d'optimisation n'a encore eu lieu et les bugs sont nombreux à ce stade du développement. Nous parlons ici de la branche principale du développement appelée « winmain ».

Toutefois, la plupart du temps une branche est créée lorsqu'on obtient un Milestone : ici « winmain_win8m2 » pour le Milestone 2. Cette branche va permettre à un ensemble d'équipes de tester cette version en profondeur et uniquement d'en corriger les principaux bugs afin d'améliorer la stabilité du système. Cette phase se fait en parallèle du développement dans la branche principale et l'ensemble des modifications y sont reversées une fois le travail sur la branche « winmain_win8m2 » terminé : la branche est fermée. Cette phase permet de garder une qualité de code minimale (en plus de nombreux tests automatisés réalisés à chaque compilation).

Enfin, en plus de la branche de développement principale, il existe plusieurs branches parallèles basées sur la branche principale«  Elles permettent à certaines équipes de travailler en autarcie sur certaines fonctionnalités comme l'interface utilisateur ou de nouvelles fonctionnalités non dévoilées (entre les équipes, il y a des secrets au moins jusqu'à la phase béta). Les branches portent souvent les noms comme « idxNN", « labNN", « fbl_shell_dex", « fbl_.....", « debuggers » ou les « NN » sont à remplacer par des chiffres. Au fil du développement, les nouveautés sont progressivement basculées dans la branche principale et deviennent alors visible par toutes les équipes de développement. En général, une fois le stade des versions béta atteint les nouveautés sont pratiquement toutes dans la branche principale afin que les partenaires et le grand public puissent les tester et envoyer des avis aux différentes équipes de développement.

La dernière version compilée connue porterait le numéro »6.2.7904.0.101216-1845, soit une compilation terminée le 16 décembre 2010 à 18h45 et devrait mener au Milestone 3 dans quelques semaines.

Les bruits de couloir : que nous réserve Windows 8 ?


Microsoft n'ayant donné aucun détail officiel sur Windows 8 à l'heure actuelle, toutes les informations de ce paragraphe seront donc au conditionnel même si les tendances actuelles du marché permettent d'obtenir une vision réaliste de ce que devrait être demain Windows 8.

Un système modulaire et virtualisé

Au coeur du système, le noyau devrait poursuivre l'évolution entreprise avec Windows 7 : une diminution de sa taille au profit d'une plus grande modularité. Cette modularité devrait être poussée à son maximum avec un micro-noyau appelé MinWin ne faisant plus que 50 000 lignes de codes et composé d'aucun pilote. La virtualisation viendrait alors jouer tout son rôle en chargeant à la demande les briques nécessaires à l'utilisateur pour faire fonctionner ses applications. Cette solution aurait bon nombre d'avantages...

Tout d'abord, le système pourrait posséder une meilleure gestion des ressources (chargement de la très vieille couche GDI uniquement si requise par exemple, couche qui pourrait avoir été réécrite pour l'occasion), une gestion des mises à jour plus souple ainsi qu'une surface d'attaque réduite en terme de sécurité. Cette modularité apporterait également une meilleure adaptabilité du système sur les différents types de plateformes (tablets, ordinateur portable, station de travail, mobile) via le chargement de couches dédiées tout en partageant une base commune.

Cette architecture module pourrait également signifier la fin d'une époque pour les développeurs : l'architecture Win32 devrait moins être mise en avant alors que Microsoft va promouvoir de plus en plus la technologie .NET.

L'expérience acquise ces dernières années dans plusieurs projets comme Singularity, Midori et Hyper-V serait donc capitalisée dans cette nouvelle architecture. D'après les numéros des constructions présentés dans le paragraphe ci-dessus, nous pouvons dire qu'actuellement le noyau est en version 6.2. Bien que ce numéro puisse encore changer tant que l'éditeur n'aura pas communiqué dessus, cela correspond à la politique voulue par Steven Sinofsky : faire évoluer le noyau sans rompre la compatibilité avec l'existant. La migration douloureuse de Windows XP vers Windows Vista a laissé des trâces encore visibles aujourd'hui.

Une expérience utilisateur entièrement revue

Le côté ludique de Windows 8 devrait être travaillé avec une nouvelle interface utilisateur allant dans la direction des interfaces NUI (Natural User Interface). L'interface serait intégralement revue pour tirer parti des cartes graphiques ou chipsets graphiques toujours plus puissant qui équipent nos ordinateurs depuis plusieurs années maintenant. Ces changements profonds permettraient également à Microsoft de rafraichir l'image  et la philosophie de Windows qui n'a pas - ou peu - changé depuis Windows 95 et dont certaines bases remontent même à Windows 1 comme la technologie de base des interfaces : la GDI !

Selon les dernières informations, l'interface serait basée sur DirectX (3D ?) et utiliserait massivement la carte graphique avec un besoin en mémoire de 170 Mo (mémoire dédiée sur la carte graphique). Depuis plusieurs années maintenant, la majorité des ordinateurs vendus sont capables de faire fonctionner dans de bonnes conditions une telle interface. Toutefois, Microsoft envisagerait de n'équiper que la version 64 bits de Windows 8 de sa nouvelle interface. En effet, l'éditeur garderait une version 32 bits pour les faibles configurations mais elle concernerait uniquement les pays en développements (édition Starter). Ce dernier point mérite cependant quelques éclaircissements.

Toujours d'après les dernières informations, cette nouvelle interface aurait pour nom de code « Wind", qui signifie « vent » en français. Comme sa signification le laisse à penser, l'interface devrait être en perpétuelle évolution afin de s'adapter à vos activités, vos tâches, vos habitudes, vos préférences... Microsoft ajouterait donc une véritable intelligence artificielle au sein même de l'environnement utilisateur. Il reste toutefois à voir ce que cela peut apporter au quotidien.

Seule certitude actuelle, des pilotes NVIDIA qui se sont retrouvés sur la toile comportaient des traces de Windows 8 :

windows8-drivers-nvidia-leak-infos

Informations issues du fichier de drivers Nvidia laissant apparaître Windows 8.

Microsoft devrait également porter un soin particulier sur les « capacités à jouer » de son futur système. L'inclusion du réseau Xbox Live au coeur de Windows 8  comme il l'est dans Windows Phone 7 ne fait plus beaucoup de doute. De même, il serait dans la logique des choses que l'éditeur ajoute le support de Kinect au coeur de Windows 8 tout en proposant un ensemble d'API natives et spécifiques disponibles aux développeurs. Des applications fort sympathiques pourraient en résulter. Les récentes embauches ou transfuges internes tendent à valider cette orientation.

Enfin, Microsoft devrait repenser plusieurs fonctionnalités comme son lecteur audio/vidéo Windows Media Player qui pourrait disparaitre au profit du Zune Player ou encore l'ajout de la reconnaissance faciale comme mode de connexion. Cette possibilité laisse toutefois songeur à cause d'un risque élevé voir trop élevé de contournement possible à l'aide de la simple présentation d'une vidéo ou encore d'une photographie devant la webcam...

Un ecosystème maitrisé et accessible

Pour suivre la tendance actuelle, Microsoft devrait mettre en place un magasin d'applications. Taxer Microsoft de suivre la tendance serait mal venu. Depuis plusieurs années, Microsoft engendre une certaine expérience avec Windows Update qui est devenu au fil du temps Microsoft Update. En effet, ce dernier n'est plus responsable uniquement des mises à jour liées à Windows mais s'occupe également des mises à jour liées aux autres logiciels comme Microsoft Office, Windows Live, Microsoft Security Essentials, Visual Studio...

Cette expérience a permis à l'éditeur de voir quelques avantages à utiliser un seul et même endroit pour diffuser les mises à jour : une meilleure lisibilité et visibilité pour l'utilisateur final, l'automatisation possible de certaines tâches... mais aussi aux utilisateurs de voir les désavantages : se voir forcer la main indépendamment de notre volonté, une maitrise qui s'étiole un peu...

Au cours des dernières années, plusieurs éditeurs ont tiré à boulets rouges sur Microsoft Update. Cependant, cette situation est plutôt due à la non-volonté de Microsoft d'ouvrir Microsoft Update aux éditeurs tiers plutôt qu'à une volonté de nuire au service en lui-même. Avec la création d'un magasin d'applications, Microsoft permettrait la centralisation d'une partie de son richesse écosystème et simplifierait alors l'accès des logiciels et des mises à jour aux utilisateurs.

Cependant, il ne sera pas simple de résoudre l'équation de la dépendance des développeurs ou sociétés à une seule entreprise, des éventuels pouvoirs de censures, des éventuels prélèvements sur le prix de vente de chaque unité ainsi que sur la liberté d'action qui sera restreinte au processus de publication à respecter. Peut-être aurait-il été plus simple de proposer un processus simple ainsi qu'un ensemble d'API pour permettre aux développeurs d'agréger les différentes sources de mises à jour à un seul et même endroit capable de procéder seul à la récupération et à l'installation des mises à jour...

Un bras et un pied dans les nuages

Enfin, Microsoft devrait ajouter des capacités « Cloud Computing » à Windows 8. Encore une fois, aucune information bien précise n'est à ce jour disponible. Toutefois, il semblerait que les évolutions soient fortement liées à celles de la prochaine suite Windows Live Wave 5. En effet, Windows Live Skydrive devrait avoir des prérogatives nettement plus importantes comme la gestion des paramètres de session sauvegardées dans les nuages afin de pouvoir « transporter » son environnement et sa configuration entre plusieurs ordinateurs et plusieurs endroits. Les données cibles pourraient être toutes les données de configuration comme les clés WEP/WAP de vos réseaux favoris, vos favoris Internet, les préférences de configuration de votre environnement de travail, vos raccourcis...

D'autres fonctionnalités du système pourrait se voir externaliser comme les sauvegardes. Ces derniers mois, Microsoft a publié plusieurs offres d'emploi recherchant des profils dans ce domaine. Les annonces étaient alors très claires sur les perspectives même si les durées n'étaient bien sûr pas mentionnées. Microsoft compte également améliorer son offre Windows Azure et l'intégrer à différents niveaux au sein de son futur système d'exploitation. La gestion externalisée des sauvegardes seraient alors une piste très sérieuse.

windows8-jobs-annonces-emplois-1 windows8-jobs-annonces-emplois-2

Deux offres d'emploi publiées il y a quelques semaines par Microsoft.

Dans tous les cas, ces différentes possibilités ne seront qu'optionnelles et les entreprises pourront les paramétrer via les stratégies liées aux domaines. Il reste cependant à savoir jusqu'où l'éditeur va pousser l'intégration de ces fonctionnalités « Cloud Computing » ainsi que de savoir si des API natives seront alors proposées aux développeurs afin d'exploiter ces différentes possibilités au sein de leurs applications...

Une présentation au CES 2011 ?

Plusieurs rumeurs prêtent l'intention à Microsoft de faire une rapide présentation de l'état actuel du développement de Windows 8 au cours du salon CES 2011 qui se tient du 6 au 9 janvier prochain à Las Vegas. Cette information n'a pas été confirmée ni infirmée par Microsoft à l'heure actuelle. Toutefois, le système devrait sortir sur le marché au cours de la deuxième moitié de l'année 2012 et une version béta serait prévue pour la deuxième moitié de 2011 : il reste donc encore plusieurs mois de travail aux équipes de développement. Cela pourrait nous amener Microsoft à rester silencieux encore quelques semaines afin de ne pas donner de faux espoirs comme au temps de Longhorn (Windows Vista). Microsoft devrait reproduire le même schéma de communication qui a fonctionné avec succès pour Windows 7 : communiquer sur ce qui est aujourd'hui intégré et qui fonctionne et donc qui sera dans la version finale du système. Le restant, on garde le silence.

D'un autre côté, Microsoft doit montrer à ces partenaires qu'il possède avec Windows 8 un système capable de répondre aux nouvelles problématiques posées par les appareils mobiles comme les tablets. Windows Phone 7 n'est clairement pas conçu pour cet usage et l'éditeur veut mettre en avant Windows sur les plateforme de ce type. Aujourd'hui, l'interface de Windows 7 et les performances énergétiques ne répondent pas aux attentes des constructeurs et des utilisateurs. Certaines pistes sont envisagées pour le développement d'une couche graphique adaptée à partir de la base Windows 7 CE qui elle est optimisée pour la mobilité (compatible ARM notamment). Cela laisse toutefois de côte le très riche écosystème existant sous Windows. Ainsi, l'éditeur doit prouver qu'il a pris conscience des enjeux actuels. Des enjeux auxquels Steve Ballmer a fait allusion au cours de ces derniers mois en parlant de Windows 8 comme le plus gros challenge actuel pour Microsoft.

Ainsi, bien malin celui qui sera capable de savoir quand Microsoft commencera à communiquer sur Windows 8. D'ici cet été les premières informations devraient toutefois être communiquées, peut-être même avant. Sur la toile, certaines rumeurs laissent à penser qu'une première fuite pourraient intervenir dans le courant du mois de janvier... histoire de faire redémarrer le buzz et obtenir quelques avis ? :)

Commentaires (20)

Avatar de l'utilisateur JbontempsJbontemps - Mardi 04 janvier 2011, 22:14
Super article :wub: pas de fuite avec des captures d'écran ? Merci
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mardi 04 janvier 2011, 22:16
De rien :)

Non, pas de fuite pour le moment... et avant quelques semaines encore.
Avatar de l'utilisateur JbontempsJbontemps - Mardi 04 janvier 2011, 22:18
okay :graduated:
Avatar de l'utilisateur JbontempsJbontemps - Mardi 04 janvier 2011, 22:21
Christophe Lavalle - Mardi 04 janvier 2011, 22:16
De rien :)

Non, pas de fuite pour le moment... et avant quelques semaines encore.
Je tien a m'excuser des ancien commentaires
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Dimanche 09 janvier 2011, 20:55
Ok.
Avatar de l'utilisateur KevinKevin - Mardi 04 janvier 2011, 23:42
Joli l'article, je l'ai lu en entier :thumbup:
Je suis très pressé d'avoir plus d'infos sur ce prochain OS :p

Ah oui, bonne année en passant ! :D
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mercredi 05 janvier 2011, 09:13
Merci.

Bonne année à toi aussi ! :)
Avatar de l'utilisateur nathannathan - Mercredi 05 janvier 2011, 06:53
un article bien réalisé bravo
j'ai hate de test la beta si ca sort cette été .je pense qu'il vont faire le mêmê coup que windows 7 une beta et une rc azvant ca sort qui est prévu en 2012 .J'espere que le succés sera au rendez vous à sa sortie. ;)
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mercredi 05 janvier 2011, 09:16
Merci.

Tous les pointeurs indiquent une potentielle sortie de la béta pour la PDC11, en novembre prochain. Avant, il faudra certainement se contenter d'éventuelles annonces sur quelques fonctionnalités du système. ;)
Avatar de l'utilisateur KevinKevin - Mercredi 05 janvier 2011, 20:48
J'ai une petite question, je possède une carte mère compatible x64, mais je suis en 32 Bits, avec 2Go de mémoire vive, vous pensez que je peux faire tourner un 64 Bits tranquillement? Je passerais du 32 à 64 Bits lors de la sortie de Windows 8 je pense, pour Windows 7 je pense que ce n'est pas la peine. ^^

Merci d'avance pour vos réponses. :)
Avatar de l'utilisateur KevinKevin - Mercredi 05 janvier 2011, 21:07
Excusez moi de poster deux fois. ^^

Windows Upgrade Advisor me dit que je remplis toutes les conditions nécessaires, mais j'aimerais savoir si ça va fonctionner correctement. J'espère que j'ai été assez clair :wacko:
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mercredi 05 janvier 2011, 22:38
Kevin - Mercredi 05 janvier 2011, 20:48
J'ai une petite question, je possède une carte mère compatible x64, mais je suis en 32 Bits, avec 2Go de mémoire vive, vous pensez que je peux faire tourner un 64 Bits tranquillement? Je passerais du 32 à 64 Bits lors de la sortie de Windows 8 je pense, pour Windows 7 je pense que ce n'est pas la peine. ^^

Merci d'avance pour vos réponses. :)
Pas de soucis.

Le seul pré-requis pour faire fonctionner la version 64 bits de Windows est d'avoir un processeur qui gère cette technologie.

Le seul problème de compatibilité que tu peux rencontrer par la suite est l'absence de pilote pour tes différents périphériques comme ton imprimante ou ton scanner. Cependant, tous les périphériques vendus ces trois dernières années ont en général une version 64 bits du pilote.

L'utilitaire Windows Upgrade Advisor est fait pour vérifier ce point. Donc s'il te dit que tu respectes les conditions nécessaires, il n'y a aucun problème ! ;)
Avatar de l'utilisateur KevinKevin - Mercredi 05 janvier 2011, 22:49
Ok merci beaucoup. :D
J'avais vu sur différent forums qu'il est préférable d'avoir au moins au minimum 4Go de RAM, donc c'est pour ça que je préfère me renseigner avant de basculer en 64 bits. ^^

Merci encore. ;)
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mercredi 05 janvier 2011, 23:11
Le minimum est de 2 Go pour la version 64 bits et de 1 Go pour la version 32 bits.

Tu peux donc faire tourner tranquillement Windows 7. Pour Windows 8, je pense qu'il te faudra avoir 4 Go de RAM soit ce qui est dans la grande majorité des ordinateurs vendus aujourd'hui (sauf quelques configurations à 3 Go).

Personnellement, j'utilise la version 64 bits depuis la béta de Windows 7 et je n'ai aucun problème. Je possède 3 Go de RAM et mon PC portable a plus de 3 ans (d'ailleurs, il va falloir que je pense à le changer car il montre quelques signes de fatigue) ;)
Avatar de l'utilisateur ayektayekt - Jeudi 06 janvier 2011, 11:53
Je reviens encore avec ma question du WinFS...

Aucune annonce, même pas de rumeurs...ce nouveau système de fichiers est relégué au cimetière ou quoi ??
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Jeudi 06 janvier 2011, 12:29
WinFS n'existe plus depuis plusieurs années maintenant. Microsoft a reversé l'ensemble des recherches et travaux effectués dans son logiciel de base de données SQL Server. ;)

A l'heure actuelle, aucune information précise n'est disponible sur ce sujet même s'il se pourrait que Microsoft profite de Windows 8 pour remplacer le système de fichiers NTFS utilisé depuis de longues années.

Si tel est le cas, les concepts de WinFS devraient être repris mais il y a aujourd'hui vraiment peu - voir pas - d'informations à ce sujet.

A surveiller dans les prochains mois ! :)
Avatar de l'utilisateur ayektayekt - Jeudi 06 janvier 2011, 14:11
Ça fait du coup un peu trop pour un OS au vue des améliorations « supposées » être intégrées citées ci-dessus.

Donc je n'y crois plus du tout ! Surtout si Microsoft a reversé leur projet dans une autre branche...

Il n'y a plus qu'a espérer qu'ils relèguent NTFS pour une autre technologie !
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Jeudi 06 janvier 2011, 16:52
Quand je dis « reprendre le concept » cela n'équivaut pas à reprendre ce qui a été fait par le passé mais reprendre les grandes idées sachant que l'implémentation peut être totalement différente ;)

Beaucoup ? Il y a déjà eu des améliorations bien plus importantes entre deux versions de Windows par le passé (lointain ou récent) ;)

Les prochains mois devraient nous en apprendre un peu plus :)
Avatar de l'utilisateur ayektayekt - Jeudi 06 janvier 2011, 17:57
Oui, quand je dis beaucoup, je pense tout de suite au remaniement de l'interface utilisateur qui rien que ça prend une part importante du développement. Et comme tu le dis, c'est sans compter le noyau qui devrait logiquement évoluer vers une nouvelle version.

Ils ne manquent pas de dev', je n'en doute pas, les évolutions seront donc sans doute présentes, mais je reste septique quant à l'avenir de cet os, qui sera vraisemblablement un os de transition comme le fut vista il y a quelque temps...
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Dimanche 09 janvier 2011, 21:07
Une équipe dédiée travaille sur l'interface utilisateur ou les interfaces utilisateur (pc / tablet). Le travail a commencé bien avant la sortie de la version finale de Windows 7. L'interface de Windows 7 a été finalisé très tôt dans le cycle de développement et peu de modifications profondes ont été apportées par rapport à Windows Vista.

Le travail sur la redéfinition de l'interface ne doit donc pas prendre des ressources dans les autres équipes. Cependant, un gros travail semble être en cours sur le magasin d'applications qui serait nommé Jupiter. Une version béta de Visual Studio 2012 serait également utilisé en interne pour coder des applications compatibles avec le magasin comme la prochaine version d'Office ! Ce travail pourrait demander d'importantes ressources.

Pour ta conclusion, l'histoire te donne raison : toutes les versions pairs de Windows ont été des Technologies Release : des versions apportant de nouvelles briques technologiques. Souvent, il a fallu attendre la version suivante de Windows pour voir ces briques devenir matures. Toutefois, depuis que Steven Sinosfky a pris la tête de la division Windows, pas mal de choses ont changées : une communication maîtrisée (qui évite la pression sur les équipes de développement et permet le travail dans le calme), une importance très grande sur le côté fonctionnel de ce qui est présenté même s'il faut en mettre moins, la recherche d'une souplesse et d'une optimisation importante du système, les procédures de tests ont été revues en profondeur et sont de plus en plus nombreuses permettant d'évaluer la qualité du système avant même de l'installer...

Avec ces méthodes et changements, Windows 7 est le premier Windows qui n'a pas nécessité d'attendre son SP1 pour stabiliser le système et permettre son déploiement dans les entreprises !

Pour toutes ces raisons, je pense qu'il faut laisser une chance à Windows 8 et laisser le passé derrière. Attendons la version béta ainsi que la version RC de l'OS pour voir dans quelle direction nous allons aller que ce soit au niveau des fonctionnalités ou de la qualité du système. :)