Surface Pro : une tablette qui n'est pas pressée d'arriver...

Avatar de l'auteur Christophe Lavalle
Christophe Lavalle
Mercredi 16 janvier 2013, 23:46
Depuis quelques mois, Microsoft a amorcé un changement de stratégie majeur : la firme de Redmond n'est plus simplement un éditeur de logiciel mais également un constructeur. Après la sortie de la Surface RT - une tablette fonctionnant avec un SoC ARM, Microsoft avait promis la sortie d'une version Pro basée sur un processeur Intel sous 90 jours. Il devient de plus en plus probable que ce délai ne sera pas respecté.

microsoft-surface-pro-visuel microsoft-surface-pro-caracteristiques

Le 26 octobre dernier, Microsoft débutait la commercialisation d'une tablette sous son propre nom pour la première fois : la Surface RT. A l'inverse de Google, Microsoft n'a pas seulement rédigé un très strict cahier des charges mais a également conçu directement cette tablette. La Surface RT est basée sur un SoC ARM, architecture de processeur enfin supportée par les versions classiques de Windows - sous la dénomination Windows RT - et non plus uniquement par Windows CE (Windows Mobile fonctionnait déjà sur des SoC ARM tout comme Windows Phone).

Toutefois, la Surface RT se trouve limitée car elle ne possède pas la compatibilité avec les logiciels existants Win32 mais uniquement avec les logiciels distribués sur le Windows Store (applications modernes/Metro). Afin de palier à ce problème et de répondre à une demande des professionnels, une version Pro de la tablette Surface fonctionnant avec un processeur Intel Core i5 de dernière génération a été prévue par Microsoft. Ses principales différences sont un écran avec une meilleure définition tout comme le support des stylets avec une couche tactile adaptée et qui gère plus de points de contact. Par contre, il faudra faire des concessions sur l'autonomie fortement réduite tout comme le poids et l'épaisseur en hausse (toutes les caractéristiques et prix par ici). La sortie était annoncée avec un décalage de 90 jours, soit le 26 janvier au plus tard.

Toutefois, les signes d'un retard se multiplient depuis quelques jours. A l'occasion du CES 2013, plusieurs sites web américains ont eu la permission de publier un premier avis après manipulation de cette Surface Pro comme The Verge. Cependant, il est important de noter que la Surface Pro qu'ils ont eu entre leurs mains était une unité de pré-production. Ce qui pourrait signifier que la production n'a pas encore débutée, ou alors elle vient tout juste de commencer.


Ce tweet est également un signe de plus pour un léger report de la date de sortie de la Surface Pro. Panos Panay, directeur général et créateur de la Surface chez Microsoft, indique qu'il vérifie actuellement les exemplaires qui sortent des lignes de production. Il conclu son court message en confirmant une disponibilité dans les prochaines semaines au pluriel.
Une des explications possibles, outre les éventuels problèmes détectés lors des tests de pré-production, consiste à un retard et aux divers problèmes rencontrés par Intel lors du développement des pilotes permettant la gestion de l'énergie de ses processeurs Intel Core i5 basse consommation de dernière génération. Cette raison est la plus crédible et pourrait permettre d'expliquer pourquoi les autres constructeurs éprouvent des difficultés similaires pour commercialiser des tablettes Windows 8 avec des processeurs Intel basse consommation de dernière génération.

Il est donc fort probable que la Surface Pro tant attendue par certains soit commercialisée avec un peu de retard sur le planning initial, sauf si Microsoft privilégie le respect du calendrier initial mais avec de fortes chances alors de provoquer un lancement avec une pénurie quasi-généralisée les premières semaines...

Commentaires (4)

Avatar de l'utilisateur arthurarthur - Samedi 19 janvier 2013, 20:54
Je compte m'acheter un portable tablet prochainement, et j'hesite pour l'instant beaucoup entre cette surface pro, et le futur transformer pad de asus (avec W8 pro)
Quelle est la recette gagnante, dur a dire pour l'instant...
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mardi 22 janvier 2013, 12:39
Effectivement, dur à dire pour l'instant...

L'autonomie ne sera pas excellente pour la Surface Pro (moins de 5 heures).
Tu veux une solution unique dans quel but ? Pour diminuer les coûts et n'acheter qu'un seul matériel qui fait les deux usages (classique et tablette) ?

A savoir, tu devras acheter un véritable clavier (ou le clavier non touch) pour avoir une expérience similaire à la tablette d'Assus.

Personnellement, je trouve que la fusion des deux usages provoque le fait qu'aucun des deux usages n'est optimal du coup. L'usage tablette est dégradée (poids, autonomie, ...) et l'usage portable l'est tout autant car la puissance est du coup limitée. Je suis aussi un peu sceptique pour le tactile sur un portable, cela amène des dérives graves dans les IHM qui ne sont plus du tout adaptées pour un usage souris (ou alors en plein écran).

Je suis sceptique sur le choix des constructeurs, je préfèrerai deux périphériques qui excellent plutôt qu'un seul qui fait tout moyennement :)
Avatar de l'utilisateur arthurarthur - Mercredi 23 janvier 2013, 15:52
Disons que je trouve les tablettes relativement inutiles dans la plupart des cas, sauf pour éventuellement surfer sur le web dans un lit, ou en tant que périphérique d'appoint. Cependant même dans ces configurations, je suis souvent frustré par le manque de possibilité de ces machines. Sur l'iPad, l'absence de flash m'énerve, l'impossibilité de correctement gérer mes fichiers aussi.

J'ai un ordinateur de bureau qui est et restera ma machine principale chez moi, mais je me vois bien aussi avec une tablette évoluée en appoint, pour m'en servir rapidos depuis mon lit ou lorsque je me déplace. Du coup ce W8 répond bien à ce besoin: tablette quand j'en ai envie, et machine d'appoint quand je me déplace.
Niveau puissance, avec le matos actuelle, ca sera aussi performant qu'un portable d'il y a deux ans, si ce n'est pas plus.

Personnellement je trouve le concept excellent: Cependant MS doit encore travailler pour mieux intégré Metro au desktop et vis versa: je rêve de voir par exemple le client mail qui fonctionne sous Metro, et sur simple demande/cliquage de bouton, il se redimensionne en plus petit (avec une légère adaptation de l'interface au besoin) et le bureau apparait derrière. Ensuite on pourrait manager l'application comme n'importe quelle application du bureau. L'avantage serait immense: des applications uniques dans les deux mondes, un même état de l'application et des transitions en douceur entre le bureau et Métro. En gros Metro serait un mode plein écran qui lors de son activation apporterait une adaptation de l'interface au tactile + la gestion de l'énergie et de la mémoire spécifique de Metro :)
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Jeudi 24 janvier 2013, 18:07
Dans Internet Explorer Metro (Modern UI), Flash n'est pas non plus supporté (à l'exception de quelques sites qui sont sur une liste blanche comme Youtube). Je trouve que de moins en moins de sites utilisent Flash, au quotidien je n'ai pas de problème (ou rarement) si je désactive Flash de mon navigateur. A terme, Flash va être abandonné au profit du HTML5/CSS3/JavaScript et autres évolutions à venir.

Sinon je comprends ton point de vue, mais sur Windows 8 (nouvelle interface), les constats que tu fais s'appliquent également. Sauf si on utilise l'interface normale de Windows mais qui n'est pas du tout adaptée au tactile (j'ai eu l'occasion de tester en largeur la Surface RT). Du coup, on peut tout faire sur une tablette Windows 8 classique, mais au détriment de la convivialité et de l'ergonomie. C'est dommage je trouve.

La question du poids et de la taille est aussi à prendre en compte. Aujourd'hui, le poids de l'iPad mini (et probablement celui du prochain iPad Retina) est véritablement un confort à l'utilisation. Je trouve ce point très important pour les tablettes car à l'usage (qui est différent de celui d'un ordinateur portable) cela se ressent énormément.

Pour les améliorations que tu décris, totalement d'accord. Il y a même de fortes chances que celles-ci soient présentes dans Windows Blue à venir car c'est la continuité qui le veut. Le management des applications en mode bureau ne pourrait par contre pas s'adapter sur le point de l'accès au disque, toutes les nouvelles applications fonctionnent en vase clos (restriction liée à la sécurité et qui devrait être généralisée avec la disparition des applications Win32 au profit d'application WinRT) :)