Microsoft condamné par les experts européens ?

Avatar de l'auteur Christophe Lavalle
Christophe Lavalle
Mercredi 05 juillet 2006, 00:56
Microsoft pourrait bientôt connaître la fin de son épisode judiciaire avec la commission européenne. Plus exactement, ce n?est pas la fin mais le début d?une nouvelle histoire !

L?interminable affaire qui oppose
Microsoft est la Commission européenne serait sur le point de délivrer le verdict concernant la condamnation de Microsoft à une amende de 2 millions d?euros par jours à partir 15 décembre 2005 pour le non respect de sa condamnation. Cette condamnation faisait apparaître que Microsoft devait partager ses différents protocoles avec la concurrence pour le développement d?application Windows.

Microsoft avait transmis un dossier de 12 000 pages à la Commission européenne et mis en place une « hotline » gratuite pour tous les problèmes de compatibilités? Une sorte d?aide.

La Commission juge ceci insuffisant. Elle va même jusqu?à dire que Microsoft la noie d?informations et que ces informations n?en sont pas ! Nous, nous ne pouvons pas juger le fait que Microsoft a rendu un document valable ou pas pour la simple raison que nous n?avons pas connaissance du document et de plus, nous n?avons pas lé compétences pour cela (les juges les ont ?)?


L?argent récolté par la commission européenne ira on ne sait pas où. Encore une sombre histoire la dessous. D?autant plus que Microsoft
n?est pas la seule entreprise pouvant être condamnée par la Commission pour monopole.

Ne pourrait-on pas parler d?acharnement contre Microsoft ? Cette question mérite aujourd?hui d?être posée.

Si Microsoft décider de se retirer du marcher des systèmes d?exploitation aujourd?hui, nous aurions quoi à la place ?
Si les français et les européen n?arrive pas à se réunir autour d?un projet commun pour tenter de faire mieux que Microsoft, qu?on le laisse en paix !


Pour finir, la Commission européenne s?acharnerait autant pour une simple raison : détériorer l?image de Microsoft pour éviter la « fuite des cerveaux »? Ceci est tout simplement  « minable » ! Si l?Europe ne peut nous offrir des conditions de travail et des perspectives correctes, pourquoi ne pas aller voir ailleurs ?

Si nous prenons l?exemple de la France, nous sommes le pays où le nombre d?heures de travail par semaine (35h) est le plus faible. Si on veut repasser aux 40 heures, alors là, les rues se noircissent ! Mais le salaire ne reflet-il-pas le nombre d?heures travaillées ? Les salaires n?augmentent pas, mais les heures travaillées diminuent. La logique n?est ni plus ni moins respecté.Aux Etats-Unis, ils ont peut-être de meilleurs salaires, mais ils travaillent beaucoup plus (50-70 heures?).Même si il y a un problème de répartition des bénéfices qui sont fait sur notre travail, nous devrions un peu plus réfléchir à cela !

Commentaires (1)

Avatar de l'utilisateur NoMorganNoMorgan - Vendredi 19 janvier 2007, 11:57
« Microsoft décider de se retirer du marcher des systèmes d?exploitation aujourd?hui, nous aurions quoi à la place ?"

Je ne sais pas, Ubuntu par exemple. Comme de plus en plus d'administrations françaises (et européeennes) qui décident de l'adopter. (Ou un équivalent).

Hormis les débats enflammés sur ce genre de question, si on se place à un niveau de raisonnement de l'état ou de l'europe (puisqu'évoquée ici la commission européene) il n'est pas « bon » qu'un OS propriétaire (dans le sens où on ne sait pas ce qu'il y a dedans) originaire d'une puissance étrangère, soit utilisé majoritairement à tous les échelons d'un état. C'est une -vraie problématique-.

Et à cette -vraie problématique- des réponses existent dans les autres OS que ceux de Microsoft »