Microsoft vient d'annoncer sur son blog Inside SkyDrive que son service de stockage et de partage de fichiers dans les nuages (Cloud) a atteint la barre des 250 millions d'utilisateurs à travers le monde. En décembre, la barre de 200 millions d'utilisateurs avait été franchie. Une étape importante pour le service qui n'a cessé de croitre et qui est amené à continuer sa progression dans les semaines, mois et probablement années à venir de part sa position dans l'écosystème de la firme de Redmond.

skydrive-modern-ui-logo-2012


SkyDrive est l'épine dorsale de nombreux produits et services proposés par l'éditeur. De nombreux services en ligne comme Outlook.com s'appuie sur lui pour proposer certaines fonctionnalités comme le partage de pièces jointes volumineuses. Mais SkyDrive est également devenu une des bases de Windows 8 et Windows Phone 8 à différents niveaux : la synchronisation des données entre terminaux, la sauvegarde et restauration des paramètres, les applications et données associées, les achats... Et les mises à jour "Blue" à venir aussi bien du côté de Windows que de Windows Phone vont continuer à renforcer cette intégration.

Si l'on prend un peu de hauteur, SkyDrive n'est pas le plus utilisé des services de ce type. Apple comptabilise 300 millions de comptes iCloud (250 millions au début de l'année) au dernier pointage fin avril. Pour Google, ou Drive à lui seul ne représente pas réellement l'équivalent de SkyDrive ou iCloud, aucun chiffre n'est disponible mais les parts de marché d'Android laisse à penser qu'il est plus proche de celui d'Apple que de Microsoft.

La cause de ce décalage est probablement dû à la faible croissance de Windows Phone et Windows 8 qui lui aussi voit ses parts de marché ne pas décoller pour l'instant. Toutefois, SkyDrive est probablement l'offre la plus alléchante et complète pour ce type de service, accessible depuis un portail web compatibles avec les principaux navigateurs des différents systèmes d'exploitation ou via les applications mobiles disponibles tant sur Windows Phone que sur iOS et Android. Cela permet probablement à Microsoft de ne pas être très loin de ses camarades Apple et Google. Toutefois, le nombre d'utilisateur de Windows (qui intègre SkyDrive) laissait envisager une montée en puissance nettement plus importante depuis la commercialisation de Windows 8.

Voici l'infographie proposée par Microsoft de l'évolution de SkyDrive ces derniers mois :

skydrive-anniversary-infographie

Commentaires (2)

Avatar de l'utilisateur arthurarthur - Mercredi 08 mai 2013, 13:47
Comparer le nombre de compte iCloud au nombre d'utilisateur de Skydrive fausse un peu la donne. Pratiquement chaque utilisateur d'iPhone a un compte iCloud pour synchroniser ses informations mais n'utilise pas forcement les capacités de stockage en ligne. De meme chaque utilisateur de outlook.com/hotmail a un compte Skydrive mais ne l'utilise pas forcement non plus.
Personnellement j'utilise beaucoup Skydrive pour synchroniser des fichiers entre plusieurs PC et pour sauvegarder mes photos. Il manque encore (mais je ne sais pas si ca dépend de Skydrive) la synchro/sauvegarde des paramètres ou préférences d'IE et autres applications, et l'intégration plus poussée de Skype.
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mercredi 08 mai 2013, 15:51
De la même manière que Microsoft incite chaque utilisateur de Windows Phone 8 et Windows 8 à créer un compte Microsoft Account au démarrage, et donc à avoir un compte SkyDrive sans le savoir (et sans nécessairement l'utiliser comme tu le dis). Soit exactement comme iCloud. D'ailleurs, l'évolution du nombre d'utilisateurs de SkyDrive suit de très prêt celui de Windows 8 et WP8. Donc je pense que la comparaison à un sens.

Il est vrai que SkyDrive est un service de partage de fichiers au sens large. iCloud permet de partager des données mais suivant des thématiques déterminées : données liées à des applications, photographies, mails, calendriers, notes, documents Keynote/Page/Number, iMessage et FaceTime, ...

Mais là où je pense que tu te trompes, c'est qu'iCloud on l'utilise sans le savoir : c'est bien là la force d'intégration d'Apple. iOS et OS X via iCloud sait déjà synchroniser l'historique, favoris et onglets ouverts dans Safari entre les différentes plateformes. Le partage/sauvegarde de photographies se fait naturellement par iCloud sauf si tu le fais manuellement par courriel ou autre. D'ailleurs, le partage ne se limite pas à celles et ceux qui possède un terminal iOS ou un Mac via OS X : on peut partager une URL qui permet de visionner les photos comme dans un album via son navigateur web favoris.

iCloud est bien plus utilisé que tu ne peux le penser, mais les utilisateurs ne s'en rendent pas compte tout simplement. Cela fonctionne, est voilà. C'est bien pour cela que l'on compare (pas que moi, la presse en général aussi) les services Microsoft et ceux de Google à ceux d'Apple ;)