Depuis quelques jours, Microsoft a fait apparaitre sa solution de sécurité gratuite Microsoft Sécurity Essentials dans les mises à jour optionnelles proposées par Microsoft Update. D'après Trend Micro, éditeur d'une solution de sécurité payante, cette pratique de mise en avant de la solution de l'éditeur via ses propres services est une pratique anticoncurrentielle.

trand-micro-vers-microsoft-security-essentials

Depuis fin octobre, Microsoft propose Microsoft Security Essentials dans les mises à jour optionnelles de Microsoft Update sur les plateformes Windows XP, Windows Vista et Windows 7. Cette mise en avant de la solution de sécurité gratuite de l'éditeur a commencée par le Royaume-Uni et vient d'être généralisée aux Etats-Unis depuis quelques jours. Les autres marchés dont la France devraient suivre dans les semaines qui viennent. Ce choix de la firme de Redmond fait suite à l'assouplissement des règles d'utilisation de sa solution de sécurité qui autorise dorénavant les petites entreprises à l'utiliser dans un cadre professionnel (jusqu'à 10 postes).

Carol Carpenter, responsable de la division particuliers et petites entreprises de Trend Microsoft a déclaré à ComputerWorld :
"Utiliser Windows Update pour distribuer d'autres applications logicielles soulève des questions de concurrence déloyale. Windows Update est une extension de facto de Windows, et donc commencer à délivrer des logiciels via des mises à jour nous concernent. Windows Update n'est pas un choix pour les utilisateurs, et nous pensons qu'il ne devrait pas être utilisé de la sorte."

Sans détour : la déclaration de Trend Micro est d'une confusion totale. Ici, Windows Update est assimilé à Microsoft Update et vice-versa. Or, ces deux programmes de mises à jour sont totalement différents tant sur ce qu'ils proposent que sur la manière dont ils sont implémentés dans Windows. Windows Update ne fournis que les mises à jour système tandis que Microsoft Update a un rôle beaucoup plus global puisqu'il propose les mises à jour de toutes les solutions Microsoft installées sur l'ordinateur et suggère de nouvelles solutions. Enfin, Microsoft Update n'est pas activé par défaut au contraire de Windows Update : son activation passe par une action explicite de l'utilisateur. Voilà bien une déclaration qui montre une tentative de manipulation de Trend Micro, peut-être pour se faire une campagne publicitaire à moindre frais...

Pour finir, les autres éditeurs de solutions de sécurité comme Symantec et McAfee se montrent plus pragmatique et déclare ne pas considérer Microsoft Security Essentials comme une réelle menace. Il est vrai que depuis des années déjà, des solutions gratuites comme Antivir et Avast cohabitent sur ce marché. Toutefois, le nombre d'utilisateurs a tendance à augmenter ces dernières années tout comme la qualité des solutions proposées : voilà peut-être ce qui inquiète certains acteurs.

Commentaires (4)

Avatar de l'utilisateur KevinKevin - Mardi 09 novembre 2010, 19:04
D'abord des plaintes à propos d'IE8, maintenant MSE, ils vont nous saouler longtemps? <_< On va avoir droit à un ballot-screen pour antivirus si ça continue...
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Dimanche 14 novembre 2010, 22:57
LOOOOOOL

J'espère que nous n'arriverons pas à cette extrémité... Surtout que MS utilise Microsoft Update que pour certains utilisateurs : c'est-à-dire ceux qui ont coché la case : « recevoir les mises à jour de tous les produits Microsoft » et si ils n'ont pas un antivirus déjà installé...

Pour le coup, Microsoft n'impose rien mais c'est lorsque l'utilisateur le demande qu'il se voit proposer les mises à jour...

:(
Avatar de l'utilisateur Oliv.Oliv. - Mardi 09 novembre 2010, 20:06
Trendmicro, ils ne savent plus quoi inventer pour se faire un peu de pub. Car ceux qui ont droit aux updates, c'est ceux qui ont installé Microsoft Security Essential. Comme ceux qui ont installé MS Office et qui ont droit à des updates .... de MS Office. Oh le scandale ! Les concurrents gratuits de Office devraient trainer MS en justice pour cela, non ?
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Dimanche 14 novembre 2010, 23:00
Ouep, d'accord avec toi...

Sauf que ce que Trend Micro dénonce est le fait que Microsoft propose MSE si l'utilisateur utilise Microsoft Update ET qu'il a coché la case « recevoir les mises à jour de tous les produits MS » ET qu'aucun antivirus n'est installé sur son ordinateur.

Bref, si un utilisateur se voir proposé MSE c'est qu'il a fait la démarche de cocher plusieurs cases auparavant. Donc ce que dénonce Trend Micro est ridicule !

:)