Prochain Windows : remaniement profond annoncé

Avatar de l'auteur Christophe Lavalle
Christophe Lavalle
Lundi 28 mai 2007, 22:01
Nous le savons tous, les technologies ne cessent d?évoluer et parfois plus vite que les logiciels et systèmes d?exploitation. Lors de la conférence Future in Review (FIRe) qui s?est tenue en Californie, Microsoft s?est exprimé pour une des premières fois sur le prochain Windows : Windows Vienna ou Seven.

Ty Carlson a fait un constat très intéressant : « le système devra être remanié de manière totalement différente ». Ce remaniement total est dû au fait que l?évolution des processeurs ne concerne plus leur GHertz mais le nombre de coeurs présents sur la puce de silicium. Cette donnée est très importante car les applications doivent apprendre à fonctionner avec plusieurs coeurs pour gagner en performance. Les processeurs multi-coeur sont l?avenir et promette de grande puissance de calcul par la multiplication des unités de calcul sur une puce avec une diminution de la consommation électrique et de leur place.

Mais la couche qu?il y a en dessous des applications et le système d?exploitation. Lui aussi doit apprendre à fonctionner avec deux, quatre, huit, soixante-quatre coeurs? Actuellement, Windows Vista est capable de gérer jusqu?à seize coeurs de manière correcte. Les prochains processeurs sont annoncés avec quatre coeurs et les huit coeurs se profilent déjà à l?horizon. Le nombre de coeur supporté par Windows Vista sera donc rapidement dépassé et son successeur doit prendre en compte ces nouvelles évolutions et apprendre à gérer bien plus que huit coeurs.

Ty Carlson fini d?ailleurs par indiquer que dans un futur proche, nous verrons des processeurs de huit, seize, soixante-quatre coeurs dans nos ordinateurs et donc la méthode de développement de Windows doit impérativement être revue. D?autant plus qu?Intel planche très sérieusement sur un processeur à quatre-vingt coeurs !

Les autres systèmes d?exploitation sont aussi concernés par cette évolution future et devraient s?adapter rapidement. Le développement d?application va lui aussi devoir évoluer vers du multi-threading pour pouvoir utiliser à pleine puissance les futures F1 de nos ordinateurs ;).

Commentaires (3)

Avatar de l'utilisateur SkudSkud - Lundi 28 mai 2007, 22:07
Les coeurs n'évoluent pas de la même manière que la RAM ? 2^n ? Enfin, je ne sais pas du tout, mais dans l'article tu parles de 2, 4, 8, 16, 32 coeurs, et après tu parles d'un processeur à 80 coeurs donc......
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Lundi 28 mai 2007, 22:14

Yes, le nombre de coeurs n'est pas obligé d'évoluer comme la ram qui évolue par unité de stockage. Chaque unité de stockage a une taille fixe de 128 Mo, 256 Mo... 1Go. Or pour les processeur, cela n'est pas une unité de stockage et donc Intel ou AMD peuvent décider de mettre le nombre de coeurs qu'ils veulent. Cependant, les constructeurs doivent faire en sorte que les coeurs communiquent entre eux.

De manière général, il respecte la règle du 2^n car cela est pratique pour les disposer sur la puce de silicium, mais Intel travail quand même sur un processeur 80 coeurs qui atteint 2 Teraflops... Un monstre de puissance... ^_^

Avatar de l'utilisateur SkudSkud - Lundi 28 mai 2007, 22:16
Arf, oki, j'imagine que c'est d'après un calcul qui m'échappe de loin (de très loin même :P ) qu'ils en sont arrivés à ce résultat de 80 coeurs. Bref, merki à toi pour cette explication :bow: