La PDG de Kaspersky et Windows Vista : l'antithèse de Symantec et McAfee

Avatar de l'auteur Christophe Lavalle
Christophe Lavalle
Mercredi 20 décembre 2006, 00:04
Dans un style très personnel et dans un dossier de six pagesabstraction des produits Kaspersky est fait, Natalya Kaspersky - PDG de Kaspersky Lab - dévoile son point de vue sur Windows Vista.

En substance, il est dit que Windows Vista apporte des choses intéressantes du point de vu de la sécurité. Elle rebondit sur l'incident de Jim Allchin d'un point de vu de communication sur les anti-virus :
« Par exemple, Vista permet de réduire le nombre de processus et d'applications exécutés avec des privilèges étendus (c.-à-d. avec les privilèges d'administrateur). Pour des raisons de compatibilité avec diverses applications, dans les versions antérieures de Windows, un trop grand nombre d?utilisateurs avait accès à des privilèges étendus. Désormais, tous les processus et applications seront lancées par défaut avec des privilèges restreints et même si de sérieuses vulnérabilités sont identifiées dans ces applications, elles n'auront que très peu d'influence sur l'ensemble du système et ne pourront pas vraiment nuire à l'ordinateur. »

L'UAC, au centre de toutes les discutions, est également comme ayant des conséquences positives sur la sécurité globale. Chose que Microsoft clame haut et fort depuis longtemps malgré les très vivent critiques. Pourtant, ce système de demande d'autorisation est plutôt puissant si l'on se donne le mal de ne pas cliquer sur "autoriser" par automatisme. De même, quand à l'intégration de Windows Defender (lutte contre les logiciels espions et adwares), elle indique que cela n'entrave aucunement le bon fonctionnement d'une solution tiers quelle qu'elle soit...

Elle en profite aussi pour rappeler que personnes n'a d'avantage sur personne et que ce n'est pas parce que c'est Microsoft qui développe Windows Live OneCare qu'il sera plus efficace. Il est développé avec les même APIs que celles dont disposent les concurrents. De même, la réputation de Microsoft ne joue pas en sa faveur. Il n'y a donc pas à qu'inquiété et un concurrent de plus ne peut que jouer sur la qualité des produits concurrents !
« Certains utilisateurs pensent que les solutions de Microsoft telles que One Care seront mieux adaptées que les solutions équivalentes d'autres éditeurs, compte tenu du soi-disant haut degré d'intégration avec le système d'exploitation car il utilise des fonctions non documentées du système tandis que les éditeurs tiers n'ont pas accès à de telles données. Il s'agit une fois de plus d'un mythe. Tout ce que Microsoft développe peut être réparti entre la plate-forme (le système d'exploitation) et les applications qui fonctionnent avec ce système d'exploitation. Du point de vue des applications, les développeurs de Microsoft font référence aux mêmes bibliothèques et fonctions que celles, documentées et décrites, accessibles aux autres éditeurs de logiciels. »

Nul doute que sa prise de position - même personnelle - va jeter un froid sur Symantec et McAfee et prolonger la guerre entre les sociétés de solutions de sécurité où certains tentent de s'imposer de manière de plus en plus douteux au lieu de démontrer qu'ils sont les meilleurs avec leurs logiciels...

$> L'avis de Natalya Kaspersky (format PDF).

source : PCInpact.
Mots-clés : Windows Vista

Commentaires (0)

Il n'y a pas de commentaire