En juillet dernier, après plusieurs années à utiliser un iPhone - à l'exception d'un intermède d'un peu moins d'une dizaine de mois avec un Samsung Omnia 7 fonctionnant sous Windows Phone 7 dès sa sortie - je basculai sur un Nokia Lumia 930 et Windows Phone 8.1. Après plusieurs semaines d'utilisation, j'ai décidé de repasser à l'iPhone pour de multiples raisons que j'ai décidé de partager avec vous dans un exercice inhabituel ici : le retour d'expérience (ce n'est pas un test ou une comparaison exhaustive). Je vais m'appuyer sur trois axes (parties) pour structurer mon récit : le matériel, le système d'exploitation et services associés puis enfin le couple matériel/logiciel et l'intégration qui en découle.

nokia-lumia-930 iphone-6-6-plus

Partie 1 : de réelles différences au niveau du matériel ?

Une chose frappe d'entrée : le design. Chacun des deux constructeurs ont fait des choix différents, l'un de la finesse et de l'ergonomie (Apple), l'autre de la simplicité combinée au désir d'être moderne (Nokia). Le côté moderne du Nokia Lumia 930 est indéniable, mais la sortie de l'iPhone 6 et 6 Plus a un peu (beaucoup) rabattu les cartes : le côté angulaire n'est pas un design qui sied le mieux à la prise en main, d'autant plus lorsque le smartphone est d'une certaine taille et épaisseur. Après avoir pu tester les deux, la prise en main est indéniablement un point fort qui frappe dès les premiers instants en faveur du terminal d'Apple. Nokia a ici voulu se rapprocher de ce que faisait Apple mais, est arrivé après la bataille puisque ce dernier a abandonné les design anguleux pour plus de rondeurs avec l'augmentation de la taille des iPhone qu'il propose.

La finesse et le poids de l'iPhone 6 et 6 Plus frappent aussi par rapport à ce que propose Nokia (tous les modèles confondus). Non pas que la finesse et le poids soient deux éléments que je recherche nécessairement puisqu'ils représentent la perception du smartphone une fois en main, mais force est de constater qu'Apple fait fort. Très fort même, car cela accompagne tellement bien l'augmentation de taille du terminal - cela n'aurait pas eu le même intérêt ni le même impact positif si la taille était restée équivalente aux modèles antérieurs. C'est l'impression première, et confirmée par la suite, que j'ai eu lorsque j'ai testé l'iPhone 6.

nokia-lumia-930-disassembly ifixit-iphone-6-plus-teardown

A droite l'organisation interne de l'iPhone 6, à gauche celle du Nokia Lumia 930 : c'est un choix de Nokia d'avoir de l'épaisseur et du poids, car l'utilisation de l'espace n'est clairement pas optimisée avec une abondance de plastic


Bien sûr, ces éléments ne constituent pas un frein ou ne justifient pas en soit l'achat de l'un ou de l'autre mais, ils sont à prendre en compte dans le confort d'utilisation au quotidien. Confort qui devient d'autant plus important avec la taille qui avoisine en standard les 5 pouces, et plus encore avec certains modèles qui tendent vers les 6 pouces.

Un équilibre propre à chacun est donc à trouver entre finesse ou épaisseur, poids plume ou poids "lourd", design anguleux ou doux et arrondi. Mais le point qui me paraît lui essentiel et non négociable pour le prix des smartphones aujourd'hui, c'est la qualité de fabrication qui est loin d'être égale entre les différents acteurs du marché.

Prenons trois exemples précis pour étayer ce point :
  • la coque arrière du Nokia Lumia 930 ; 
  • les boutons sur les bords des deux smartphones ; 
  • et les touches en façade du Lumia 930.
Commençons par la coque arrière : celle-ci grince quand nous la touchons ou y exerçons une simple pression lors de la prise en main du terminal. Parfois, des grincements peuvent même se faire entendre lorsqu'on saisit le smartphone par les bordures métalliques comme si elle se repositionnait... Même s'il existe une différence de prix entre les deux constructeurs, il faut bien reconnaître que le prix de l'iPhone est associé à un au niveau de qualité en adéquation avec ce dernier.

Poursuivons avec les boutons accessibles sur les bordures métalliques des deux smartphones. Avec la coque arrière, c'est une de mes premières impressions négatives que j'ai eu à l'utilisation du Lumia 930 : les boutons bougent, et surtout ils font un bruit métallique puisqu'ils sont mal ajustés et en métal dans un pourtour lui-même métallique. Etonnant pour un téléphone qui est censé être un flagship. Du côté de l'iPhone 6, les boutons sont positionnés au millimètre comme il se doit et ne bougent pas d'un iota sans aucun bruit parasite lorsqu'on manipule le téléphone.

Terminons par les touches en façade. Du côté de l'iPhone il n'y en a pas à l'exception du bouton d'accueil qui fait ingénieusement office de capteur biométrique. Cela est question du goût de chacun, mais cela va à l'essentiel et cet unique bouton est utilisé à bon escient pour de multiples usages qui paraissent naturels. Le Lumia 930 possède lui trois touches sensitives classiques sur les terminaux Windows Phone : bouton retour arrière, bouton Windows et bouton de recherche. Ces derniers sont illuminés pour une visibilité dans un environnement sombre. Mais Nokia n'a semble-t-il pas fait attention à un détail à propos de cette mise en lumière : la température de la couleur blanche. Ces boutons sont parfaitement blancs chez certains tandis qu'ils sont jaunes (ou blanc chaud) chez d'autres ce qui contraste fortement avec l'écran OLED aux blancs (tout comme les noirs et les couleurs) éclatants. C'est un détail, certes, mais c'est l'accumulation des "détails" qui forment un produit.

Le dernier point au niveau du matériel lui-même que je vais aborder est le processeur - je laisse de côté la question de la lentille de l'appareil photo qui bouge de manière audible sur le Lumia à l'utilisation du mobile, à cause du mécanisme de stabilisation optique ? Le Nokia Lumia 930 ne possède pas le tout dernier processeur de la gamme Snapdragon mais le modèle 800 qui est un des modèles haut de gamme qui tient largement la route. Toutefois, ce dernier possède un désavantage : il chauffe. Cela n'est pas nécessaire gênant pour tous les usages (en mode téléphonie, la chauffe n'est pas ou très peu visible) mais naviguer sur le Web lui suffit à monter en température alors que nous le tenons dans les mains...

A contrario, le processeur A8 maison d'Apple - le constructeur possède une licence ARM mais personnalise très très fortement le design au point d'obtenir son propre design de qualité reconnu et salué par tous aujourd'hui - fait des merveilles tant il ne chauffe pas à l'usage alors que ses performances ressenties (c'est bien ce qui compte à l'usage) sont de premier ordre (voir le site AnandTech pour ceux qui veulent des détails factuels plus précis) le tout avec un minimum de mémoire. Cette puissance, si on exclut les jeux, est notamment visible dans Safari avec lequel naviguer sur la toile est un régal. Avec Internet Explorer, ce n'est pas le même confort tant au niveau de la vitesse/réactivité (alors qu'IE possède un moteur qui aujourd'hui est performant, donc ce dernier ne semble pas être la cause numéro une ici) que par rapport à la chauffe du processeur (voir plus haut). La couche tactile des iPhone qui est reconnue pour être une des plus performantes, et cela se vérifie une fois encore avec l'iPhone 6, joue aussi un rôle ici mais celle du Lumia ne démérite cependant pas.

Le tout, pour un système sur puce qui semble posséder une consommation énergétique maitrisée permettant d'obtenir une autonomie que je considère comme meilleure si je la compare à celle du Nokia Lumia 930 avec l'utilisation qui est la mienne sur une journée (quelques appels, des mails, de l'Internet et des applications dont certaines avec des notifications push activées) alors que la batterie est nettement plus petite pour l'iPhone 6. Il est probable que la différence est pour origine d'une part de la meilleure optimisation générale du SOC dont Apple maitrise la conception ainsi que de l'écran moins gourmand, car le Lumia voit sa batterie fondre à vue d'oeil principalement quand ce dernier est allumé.

Il n'est pas question ici de comparer les fiches techniques point par point des deux terminaux car cela ne correspond à rien : ce n'est pas le téléphone qui possède les composants les plus performants, la plus grande mémoire ou le plus de fonctionnalités (NFC, ...) qui va nécessairement remporter la partie. C'est celui qui propose la meilleure intégration de toutes ces composantes afin qu'elles fonctionnent et communiquent ensemble dans la même aspiration et avec la plus grande optimisation qui remporte la partie. C'est du moins ma conception de l'informatique et de la technologie au sens utilisateur. 

A ce jeu, Apple remporte la bataille depuis le premier iPhone et encore aujourd'hui très largement avec une confortable longueur d'avance que le constructeur ne semble pas décidé à laisser fondre.


Les trois parties du retour d'expérience :

 ->  Partie 1 : pourquoi j'abandonne Windows Phone et Nokia, et repasse à l'iPhone
 ->  Partie 2 : deux systèmes d'exploitation mobile, deux philosophies et des applications
 ->  Partie 3 : des fonctionnalités versus des usages / Conclusion (à suivre dans la jours à venir)

Commentaires (4)

Avatar de l'utilisateur Maxime De PicciottoMaxime De Picciotto - Mercredi 24 septembre 2014, 12:36
Au moins le 930 peut se mettre dans la poche sans risquer d'être tordu :D
Dire qu'Apple fait mieux pour plus cher est une grosse blague en sachant cela !

https://www.youtube.com/watch?v=znK652H6yQM
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mercredi 24 septembre 2014, 20:40
Cela n'est absolument pas généralisé et dès qu'il s'agit d'Apple, la presse, les médias et le Web en général en fait bien plus que pour n'importe quelle autre information.

Je ne vais pas éluder le problème : la finesse combiné à la taille toujours plus grande (6 Plus) PEUT apporter ce genre de désagréments mais il y a une différence et une ligne à ne pas franchir en disant que cela est l'issue fatale généralisée. Je tiens à indiquer qu'il y a de multiples autres exemples de smartphones qui ne sont pas des iPhone et qui ont vécu une telle mésaventure sur YouTube. Pourquoi ne pas les citer ? ;)

Le problème existe pour tous les smartphones, modulo la taille et les matériaux utilisés qui sont des choix propres à chaque constructeur.

Faux problème j'ai envie de dire à cet instant, à moins qu'il se révèle généralisé dans les semaines à venir. Dans ce cas il faudra qu'Apple envisage un défaut de conception dans la structure métallique de son téléphone, mais cela n'est absolument pas avéré pour l'instant. Et j'insiste que de multiples exemples existent sur YouTube à propos de téléphones qui ne sont pas des iPhone et qui sont tordus pour les mêmes raisons... Attention à ne pas tomber dans la caricature ;)

Je persiste dans mes constats, pour toutes les raisons indiquées : cela concerne l'ensemble des générations d'iPhone et non pas la dernière uniquement (et j'utilise un iPhone 6 qui va bien) :)
Avatar de l'utilisateur nathannathan - Jeudi 25 septembre 2014, 18:37
je doute que tu aller vers iPhone vu on c'est parle dans les dernier news . je respecte ton choix entre amis c'est normal .
je continue sur Windows phone j'ai halte de test cortania sur mon nokia . tu continueras des news sur Windows phone ?

Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Jeudi 25 septembre 2014, 20:00
Yep, Cortana devrait arriver avec la GDR2 qui devrait être disponible en Developer Preview dans les prochaines semaines avec une sortie plus large probablement en toute fin d'année ou début 2015.

Bien sûr, j'ai toujours suivi l'actualité autour de Windows Phone même si j'ai très souvent utilisé des iPhones comme indiqué en introduction. Il n'y a pas de raison que cela change, ni même que mon avis ne change pas dans le futur ;) Il ne faut jamais dire jamais, même si je n'ai pour l'instant jamais réussi à véritablement « décrocher » des iPhones que ce soit avec le Lumia 930 ou avec le Samsung Omnia 7 il y a quelques années.