bill-gatesBill Gates et Warren Buffet peuvent être satisfaits. Ils ont réussi à persuader 38 autres milliardaires américains à s'engager à offrir 50% de leur fortune - soit de leur vivant, soit après leur décès - à des oeuvres caritatives, philanthropiques«  Ce don se fera dans le cadre de l'opération « Giving Pledge » ("Promesse de dons") qui a été initié par l'ancien numéro un de Microsoft : Bill Gates.

Les organisateurs présentent l'opération comme ceci :  »
« Giving Pledge est une opération qui souhaite résoudre les problèmes les plus pressants de la société en invitant les familles américaines les plus riches à s'engager à donner plus de la moitié de leur fortune à des œuvres philanthropiques ou caritatives »

Dans la liste des participants, nous y retrouvons le co-fondateur de Microsoft : Paul Allen, le père d'Oracle : Larry Allison ou encore le maire de New York : Michael Bloomerg ainsi que le réalisateur George Lucas. Warren Buffet va lui encore plus loin : il a annoncé qu'il fera don de 99% de la totalité de ses richesses. Cependant, l'engagement pris ici n'est pas juridique : à tout instant, chacun peut revenir sur sa décision.

Cependant, il faut savoir qu'aux Etats-Unis, ce mouvement n'est pas extraordinaire. En effet, les gens les plus riches finances les écoles, les hôpitaux... Par exemple, Bill Gates et sa femme possède une fondation appelée « Bill et Melinda Gates Foundation » qui verse chaque année un milliard de dollars pour la recherche médicale contre la malaria, le sida et la poliomyélite, et pour favoriser l'instruction dans les quartiers défavorisés à travers le monde. Ces personnalités en retirent un bénéfice certain au sein de l’opinion publique. Ce « business » dans le « business » porte d'ailleurs un nom : le « Charity Business ».

En France, les mentalités et le rapport à l'argent n'est pas le même. Les milliardaires préfèrent s'acheter des îles, financer les parties politiques pour espérer un jour obtenir un arrangement à leur faveur ou encore s'installer à l'étranger pour payer moins d'impôts. En France, l'héritage est quelque chose de sacré et nous aimons laisser un maximum à nos enfants. Aux Etats-Unis, le discours n'est pas le même : les enfants ne récupère qu'une petite partie de la richesse de leurs parents, la plupart du temps bien suffisante. Les parents considèrent que leurs enfants sont grands et peuvent faire leurs preuves à partir de zéro, comme ils ont fait il y a plusieurs dizaines d'années.

Même après ce don, ils leur restera encore suffisamment d'argent pour terminer correctement leur vie. Toutefois, l'initiative est tout à leur honneur et permettra d'aider les nombreux pays dans le besoin. Il serait bien que tous les milliardaires prennent exemple...
Mots-clés : Bill Gatesfortune

Commentaires (4)

Avatar de l'utilisateur eric33eric33 - Mercredi 11 août 2010, 13:10
Parce qu'aux Etats-Unis les politiques ne sont pas financés de la même façon et dans le même but. Ensuite pour l’héritage il n'y a qu'à voir avec Michael jackson :closedeyes: Tient est ce que Steve Jobs fait parti des signataires :lol:
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mercredi 11 août 2010, 14:06
Je suis d'accord avec toi. Mais rien n'empêche les grandes fortunes de France d'investir dans la culture au sein des écoles, d'investir dans les hôpitaux ou encore les soins aux personnes agées. On peut toujours se démarquer. Me concernant, je préfère le concrêt plutôt que de financement du monde des affaires ou politique sans vraiment savoir ce qu'il va être fait, quand quelque chose de concrêt est fait...

Pour Michael Jackson, je préfère le laisser de côté car c'est un contre exemple complet.

Pour Steve Jobs, il ne fait pas partie (encore ?) de la liste. Mais l'initiative continue et d'autre y adhérerons surrement dans les mois à venir ;)
Avatar de l'utilisateur eric33eric33 - Mercredi 11 août 2010, 17:26
A la base les impôts c’étaient fait pour ça. Et on peut aussi parler de l'assurance maladie aux usa. Si tu as vu les débats récemment il y avait des discours qui faisaient assez peur. Mais bon il y a du bon et du moins bon partout.
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Mercredi 11 août 2010, 21:08
Oui, je suis de ton avis. J'ai halluciné quand j'ai vu les réactions pour l'assurance maladie. Pour les écoles par exemple, je pense que les personnes riches peuvent très bien faire des dons pour aider le système, en plus des impôts classiques. D'ailleurs, l'autonomie des universités renforce ce point précis ;) Comme tu dis, il y a du bon et du moins bon dans les deux modèles. Je ne défend ni l'un, ni l'autre. :)