Microsoft reconnait ses erreurs avec la sortie de Windows Live OneCare

Avatar de l'auteur Christophe Lavalle
Christophe Lavalle
Dimanche 18 mars 2007, 00:54
WIndowsLiveOneCare.pngUne chose bien étrange a eu lieu pendant la semaine. Microsoft a reconnu publiquement qu'il avait commis des fautes sur la sortie de la version 1.5 de Windows Live OneCare dans le monde. Une batterie de tests effectués sur plusieurs solutions de sécurité sur le marché (16) par AV Comparatives avait relevé les lacunes actuelles de Windows Live OneCare. Le produit fut bon dernier dans chacun des domaines testés. Ces déclarations ont été faites lors du CeBIT 2007 qui se déroule en ce moment même à Hanovre en Allemagne.

Les critiques de la presse furent assez denses tandis que certains utilisateurs peuvent se poser la question suivante : Windows Live OneCare est-il une solution de sécurité bancale ?

La réponse ne doit pas être donnée sans réfléchir. Il y a du pour et du contre. Pour le pour, nous avons le bilan de Windows Live OneCare sur le marché américain. Il se vent comme des petits pains depuis le mois de novembre et son succès n'est plus en point d'interrogation. De plus, il n'y a pas de plaintes majeures vis-à-vis de dysfonctionnement.

Les contres sont un peu plus nombreux. Microsoft ne se cache d'ailleurs pas et reconnait que la suite de sécurité possède « un problème » dans le code source de l'anti-virus. Microsoft insiste aussi sur le fait que la sécurité ne constitue « qu'une petite partie de Microsoft » (activités). Pour finir, l'éditeur a aussi admis que « certaines choses manquaient » à Windows Live OneCare. Dernièrement, Windows Live OneCare effectuait la suppression des dossiers .pst de Microsoft Office Outlook et .dbx d'Outlook Express quand ceux-ci contenaient des mails infectés.

Arno Endelmann ? manager des produits de sécurité à destination des entreprises en Europe ? précise concernant les manques : « Souvent, Microsoft ne développe pas les produits, nous les achetons. Ce n'est pas un mauvais produit mais des données et des pièces sont manquantes ». L'harmonisation entre les différentes acquisitions de Microsoft et le développement des ingénieurs de Redmond ne communiquent pas entre eux correctement. Ce qui entraînerait ces errements. Le taux de détection de mise en quarantaine varie suivant la version d'Exchange utilisée. La version 2000 possède plus de risques de mise en quarantaine que la dernière version !

Il est a rappelé que Microsoft ne possède aucune expérience sur le domaine du marché de la sécurité et qu'il est en phase d'apprentissage. D'ici quelques années, la donne aura changée et nul doute qu'alors, les erreurs ne seront plus aussi compréhensibles. Mais d'ici là, les acteurs majeurs que sont Symantec, McAfee & Cie ont encore de beaux jours devant eux malgré leurs grandes inquiétudes du mois de novembre. Microsoft aura toutefois réussi à faire bouger le type d'offres présente sur ce marché avec sa version valide pour trois ordinateurs au prix de 49,90 euros. L'apprentissage est toutefois dur?

P.S. : J'utilise ce produit depuis quelques mois et je n'ai rencontré aucun des problèmes évoqués dans cet article. Cependant je pense qu'il y a encore beaucoup d'améliorations qui peuvent être apportées et la version 2.0 devrait en être un aperçu (voir précédent article).
Mots-clés : Windows LiveOneCare

Commentaires (2)

Avatar de l'utilisateur SkudSkud - Dimanche 18 mars 2007, 17:30
Et c'est là que je me dis que j'ai bien fait de rester avec mon bon vieil Avast! Mais on ne peut pas dire que Microsoft est de mauvaise foi, ils acceptent les conclusions de ces tests et y voient même un moyen de rebondir :thumbup:
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Lundi 19 mars 2007, 23:52
Yes, mais pour ma part, je n'ai pas eu les problèmes cité ci-dessous et mon PC tourne à la perfection. Donc il ne faut pas généraliser non plus :). J'attends avec impatience la BETA de la version 2 ^_^ .