De nouveaux licenciements chez Microsoft...

Avatar de l'auteur Christophe Lavalle
Christophe Lavalle
Vendredi 09 juillet 2010, 01:23
Microsoft n'aime pas communiquer sur les vagues successives de licenciements qui touchent les employés depuis plusieurs mois. Lors de rachats d'entreprises ou lorsque les activités évoluent, c'est un processus normal afin de rééquilibrer les secteurs d'une entreprise. Microsoft ayant omis de se réorganiser et empiler les postes multiples ces dernières années, l'éditeur a lancé une phase importante de restructuration lorsque la crise économique a frappée l'économie mondiale il y a plusieurs mois. Aujourd'hui, l'éditeur procède à une nouvelle vague de licenciements...

microsoft-logo

L'information a été révélée par TechFlash qui ajoute que cette vague de licenciements touche principalement des postes dans la région de Seattle, siège social de la société. A l'inverse des autres vagues de licenciements, les postes visés sont majoritairement rattachés au service marketing de la société. Nous n'avons aucune information à ce jour sur le nombre de postes visés. Fin juin, Microsoft employait à travers le monde 88 596 personnes. Durant l'année écoulée, Microsoft a déjà procédé plus 5 000 licenciements - à travers le monde cette fois-ci - répartis en trois vagues : une première de 1 400 personnes, une seconde de 3 000 personnes puis une dernière de 800 personnes. L'éditeur est dans une phase de réorganisation de ces équipes afin de s'adapter aux évolutions actuelles de l'informatique.

Le développement de Windows et Windows Phone (pour les mobiles) devrait à terme partager de plus en plus de bases communes comme le fait déjà Apple avec Mac OS X et iOS. Windows Phone 7 sera d'ailleurs basé sur Windows 7 CE : la coeur de Windows 7 - à l'exception de l'interface graphique - optimisé pour les systèmes embarqués. Cette transition est également visible et perceptible à travers les outils et les plateformes de développement proposés par Microsoft. Dans les prochains mois, la plateforme XNA permettra de développer des jeux aussi bien pour la console Xbox 360, pour Windows ainsi que pour Windows Phone. Le tout, avec une partie importante du code partagée entre les trois plateformes sans adaptations particulières.

Une transversalité des outils et des technologies qui ne fut pas forcément la qualité et la force numéro une de l'éditeur dans les années passées mais qu'Apple et Google ont mis en place ces dernières années avec le succès que l'on connait aujourd'hui...

Commentaires (0)

Il n'y a pas de commentaire