La journaliste Mary Jo Foley de ZDNet, qui possèdent de nombreuses sources au sein de la firme de Redmond depuis de nombreuses années, revient dans plusieurs articles sur la prochaine version de Windows connue sous le nom de code 'Threshold'. D'après ses informations, l'éditeur se focalise sur ce dernier qui pourrait arriver en Preview publique d'ici la fin de l'année pour une sortie au printemps 2015. L'unification visuelle serait définitivement abandonnée et il serait aussi gratuit.

windows-return-screen-for-media-build-april-2014


Windows 'Threshold' : s'émanciper de Windows 8 et s'adapter au contexte


La journaliste confirme les quelques informations que l'on connait au profit de déclarations consciemment placées ici et là par les représentants chez Microsoft depuis plusieurs semaines : il est d'une part nécessaire de tourner la page Windows 8/8.1 ainsi que de rassurer les utilisateurs plus classiques (professionnel ?) de Windows.

Ainsi, le bureau devrait évoluer pour la première fois depuis de nombreuses années et les pistes ne manquent pas. Tout d'abord, l'environnement Modern UI pourrait être désactivable par les utilisateurs (les administrateurs en entreprise ou plus largement ?) et certaines build de développement interne possède ce réglage activé par défaut (il est encore trop tôt pour en tirer une quelconque conclusion). Cela ne veut pas dire que l'environnement Modern UI ne reste pas au centre de la stratégie de l'éditeur : cet environnement représente avant tout un nouveau socle technique qui à termes prendra la relève de la GDI et de la couche Win32. Les applications Modern UI devraient ainsi s'exécuter directement en mode fenêtré sur le bureau, il est ici simplement question de désactiver le Start Screen et retrouver un environnement dans lequel tout est manipulable depuis le bureau.

Bien entendu, l'environnement Modern UI reste la pire angulaire pour les tablettes (et smartphones). Il est ici question d'un assouplissement de la doctrine défendue à l'époque de la sortie de Windows 8 : la même interface partout quel que soit les types de terminaux (ordinateur de bureau, tablette, smartphone, console, ...) pour être reconnaissables.

Microsoft a appris de ces erreurs et il est question d'interfaces contextualisées au matériel et à l'utilisation de l'ordinateur dans Windows 'Threshold'. A savoir, un ordinateur classique avec un écran 4K non tactile n'est pas adapté à avoir un Start Screen mais il pourra bénéficier des applications "nouvelle génération" en mode fenêtré tandis qu'une tablettes contiendra les deux mondes et les smartphone uniquement l'environnement Modern UI.

Ensuite, les fonctionnalités même du bureau devraient évoluer pour rattraper le retard pris par rapport à ses concurrents comme OS X ou même Linux qui ne manquent pas de bonnes idées (bureaux multiples par exemple). Le premier changement visible sera le retour du menu démarrer, mais attention il ne s'agit pas d'un simple retour. Microsoft a repensé ce dernier afin de reprendre les fonctionnalités historiques mais aussi de laisser la possibilité à l'utilisateurs d'agencer ce dernier avec l'intégration de tuiles s'il le désire. Chaque menu démarrer devrait donc être à l'image de son utilisateur, sur le même principe que l'écran d'accueil de Windows 8 tout réintroduisant l'ergonomie et la souplesse du menu présent dans Windows 7.

Ce nouveau menu démarrer remplacera l'écran d'accueil actuel de Windows 8/8.1 pour les ordinateurs de bureau et portable dans un contexte d'une utilisation clavier/souris.
Une option existerai toutefois pour permettre aux utilisateurs qui le souhaitent de réactiver l'écran d'accueil au lieu et place du menu démarrer.

Vers une fusion de Windows RT et Windows Phone 

Un autre changement important serait aussi sur le point d'être annoncé : Windows Phone fusionnerai avec Windows RT. Le bureau serait totalement abandonné dans cette version de Windows dédiée aux smartphones et aux tablettes ARM. Cette information tombe sous le sens si l'on regarde le travail effectué depuis un an autour de Windows Phone puisque ce dernier reprend une très large partie des API de la couche basse WinRT qui est la base justement de Windows RT. Cela a d'ailleurs permis à l'éditeur de proposer son nouveau modèle d'applications universelles.

Bien que la logique est ici respectée, et celle-ci pourrait être à l'origine (avec la version Modern UI d'Office qui n'est pas encore prête) de la non-annonce de la Surface Mini au dernier moment qui aurait dû intervenir plus tôt ce mois-ci, il est à regretter que Microsoft "impose" encore une nouvelle migration pour les utilisateurs de Windows Phone. Cela devrait se faire de manière transparente (le matériel d'aujourd'hui est compatible) mais le temps que l'éditeur passe à réaliser cela est du temps qui n'utilise pas pour corriger les lacunes de son système mobile.

Cela devrait au moins avoir un effet bénéfique dans les prochaines années : les mises à jour de Windows Phone arriveront au même moment que les mises à jour de Windows puisqu'il ne s'agira plus de deux versions différentes mais d'une seule couche d'API WinRT. La compatibilité sera également totale entre les fonctionnalités de Windows et ceux disponibles sur Windows Phone.

Microsoft s'approche donc de son but : proposer un noyau commun à toutes les plateformes, en adaptant l'interface à chacune d'entre elle avec une ergonomie dédiée afin de proposer la meilleure expérience utilisateur. L'évolution de sa plateforme Windows n'en sera que plus simple et plus rapide dorénavant, mais que cela aura été long ! Les challenges auront été nombreux certes, mais beaucoup d'énergie a été mis dans cette entreprise ces dernières années au lieu de corriger les lacunes et répondre aux attentes des utilisateurs à certains moments...

Une sortie planifiée au printemps 2015, avec une Preview cet automne

Mary Jo Foley indique que l'éditeur se concentre sur Windows 'Threshold' depuis quelques mois et que Windows 8/8.1 appartient au passé. Il faut comprendre ici que la deuxième mise à jour de Windows 8.1 attendue en août pourrait sortir avec les mises à jour mensuelles sans autre communication autour de cette mise à jour. Une troisième mise à jour devient hypothétique ou son contenu sera de moindre envergure et ne bénéficiera pas non plus d'une communication spéciale lors de la sortie.

Par contre, Microsoft devrait commencer à communiquer officiellement sur le successeur de Windows 8.1 d'ici la fin de l'année. Une version Preview publique pourrait arriver d'ici la fin de l'année ou au plus tard lors du CES 2015 afin que les plus curieux d'entre nous puisse l'essayer et que l'éditeur puisse récupérer des avis pour ajuster ce qui doit l'être en vue d'une sortie au printemps 2015.

Vers une gratuité du système d'exploitation au profit des services inclus ?

Enfin, la journaliste termine en indiquant que le modèle économique autour de Windows devrait être repensé. Cela n'étonnera pas grand monde au vue des annonces des mois passés comme la gratuité de Windows RT et Windows Phone sur les terminaux qui possèdent un écran de 9 pouces et moins. Microsoft irait toutefois encore plus loin puisqu'il réfléchi à rendre Windows 'Threshold' gratuit aux utilisateurs de Windows 7 SP, Windows 8 et Windows 8.1.

A l'image de la version "Bing" de Windows que les constructeurs peuvent utiliser pour réduire le coût de la licence - Bing est alors positionné comme moteur de recherche par défaut tout comme IE navigateur par défaut (l'utilisateur peut modifier ces réglages, mais pas le constructeur) - Microsoft semble s'orienter sur un modèle économique qui repose sur les services. Windows est alors considéré comme une des plateformes qui permet leur mise en avant et leur exécution/intégration. Cette nouvelle doctrine est fortement poussée par le nouveau CEO Satya Nadella depuis sa prise de fonction en février dernier - ce qui a induit une ouverture plus forte aux autres plateformes qui deviennent alors également des vecteurs de diffusion.

En somme, une adaptation face aux évolutions des systèmes d'exploitation de bureau ou mobile qui sont pour la plupart gratuits à l'image de ce que propose Apple ou Google aujourd'hui. Les services et l'écosystème étant dorénavant les valeurs ajoutées pour les utilisateurs.

Commentaires (2)

Avatar de l'utilisateur nathannathan - Jeudi 03 juillet 2014, 14:51
c'est de bonne nouvelle je vais essai la preview publique en fin d'année . donc en 2015 il y aura Windows 9 et Windows phone 9 . J'espère que les mobiles actuels passeront sans soucis sur WP9 ? j'attends autre news sur ce sujet
Avatar de l'utilisateur Christophe LavalleChristophe Lavalle - Jeudi 03 juillet 2014, 20:27
Aucune raison que les téléphones actuels ne puissent pas avoir accès à Windows Phone 9 car le noyau est déjà identique à celui de Windows 8.1 pour Windows Phone 8.1. Il s'agit donc simplement d'avoir également les mêmes couches technologiques et d'APIs.

Attention toutefois aux téléphones bas de gamme qui pourraient avoir quelques difficultés au niveau de la mémoire vive disponible ;)